15 ans d’engagement pour lutter contre la faim et la malnutrition au Tchad

Ce vendredi 5 juillet, la France a célébré ses 15 ans d’engagement en faveur de la lutte contre la faim et la malnutrition au Tchad, avec plus de 23 millions d’euros octroyés au Programme alimentaire mondial depuis 2004 (13 milliards de francs CFA). Une nouvelle contribution de 500 000 € a été annoncée afin de relever les défis liés à l’éducation des filles dans les provinces du Lac, du Kanem et du Guéra.

Face aux journalistes, l’Ambassadeur de France au Tchad, M. Philippe Lacoste et la Représentante du Programme alimentaire mondial (PAM) au Tchad, Mme Nancy Walters ont dressé un bilan de leurs quinze années d’engagement commun en faveur de la lutte contre la faim et la malnutrition dans le pays.

Lors de cette cérémonie, qui s’est déroulée en présence du Secrétaire d’État à l’Éducation Nationale et à la Promotion Civique, M. Lamine Moustapha, la France s’est de nouveau engagée à soutenir le PAM pour réduire les obstacles liés à la scolarisation des filles et favoriser l’accès, la fréquentation et la réussite scolaire des adolescentes dans les provinces du Lac, du Kanem et du Guéra, à travers le soutien d’un projet de développement de cantines scolaires. 13 250 enfants sont concernés.

Lors de la signature de cette nouvelle convention, l’Ambassadeur de France au Tchad, M. Philippe Lacoste a souligné l’enjeu crucial de mettre en œuvre des politiques multisectorielles pour atteindre l’objectif de développement durable « Faim Zéro » (ODD 2). À la même heure à Paris, les ministres de l’Éducation et du Développement international du G7 se réunissaient avec les pays membres du G5 Sahel pour rappeler ce même impératif.

Chaque année, plusieurs millions d’euros sont décaissés au Tchad en faveur de la lutte contre la sous-nutrition grâce à différents outils financiers de l’Agence Française de Développement, du Centre de Crise et de Soutien et du service de coopération de l’Ambassade.

WFP/Giulio D’Adamo
La France et le PAM : retours sur 15 ans d’engagement commun

Faits et chiffres clés
• 23 millions d’euros octroyés au PAM pour lutter contre la faim et la malnutrition au Tchad (13 milliards de francs CFA).
• Objectif : réduire la dépendance de l’assistance humanitaire, avec une priorité donnée aux populations les plus vulnérables, et notamment les populations affectées par les crises humanitaires, réfugiées à l’Est et au Sud et déplacées autour du Lac Tchad.
• Un appui multisectoriel : assistance d’urgence en période de crise, activités de prévention, traitement de la malnutrition, programmes de cantines scolaires, projets de renforcement des moyens d’existence pendant la période de soudure et projets novateurs de renforcement de l’agriculture et la sécurité alimentaire.
• Près de 800 00 personnes soutenues de façon continue.

Lire le discours de l’Ambassadeur de France au Tchad, M. Philippe Lacoste

Dernière modification : 24/07/2019

Haut de page