2 microscopes électroniques pour les chercheurs tchadiens

JPEG - 17.7 ko
L’un de microscope et ses accessoires

L’ambassadeur de France au Tchad, Philippe Lacoste, a remis lors d’une cérémonie officielle au Rectorat le 21 juillet 2017, du matériel scientifique de haute technologie au nom de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) français, en présence du ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, SEM Mackaye Hassan Taïsso et du Pr. Mahamat Barka, recteur de l’Université de N’Djamena.

JPEG - 22.1 ko
L’Ambassadeur de France au Tchad et le Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation devant les matériels
JPEG - 23.2 ko
L’Ambassadeur de France au Tchad et le Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation

Les deux microscopes d’une valeur supérieure à 25 millions de FCFA, sont destinés à l’ensemble de la communauté des chercheurs tchadiens dans le domaine des géosciences. Ils bénéficieront également à la formation par la recherche des étudiants à travers notamment le programme de master HydroSIG de l’Université de N’Djamena, appuyé par les coopérations française et suisse.

JPEG - 21.8 ko
L’Ambassadeur et le Ministre entourés de leurs collaborateurs

Ces équipements ont été acquis dans le cadre d’une collaboration initiée en 2011 par des équipes tchadiennes et françaises dans le domaine des géosciences de l’environnement, et plus particulièrement dans le cadre de la coopération établie entre l’IRD, le CEREGE d’Aix-en-Provence et des établissements d’enseignement supérieur tchadiens, pilotée par l’Université de N’Djaména.

Portant sur l’étude de la variabilité actuelle et passée du Lac Tchad, cette collaboration renforcée par le programme franco-tchadien sur les Grands Systèmes Lacustres Tchadiens (GELT), nécessite tout autant un travail analytique continu que des appareils de mesure et d’observation de haute précision. Ce don de deux microscopes entend ainsi contribuer à renforcer les capacités universitaires tchadiennes en matière d’équipements scientifiques de haut niveau.

JPEG

Dans son allocution, le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation a remercié l’IRD et la France tout en soulignant combien cette contribution venait à la fois promouvoir la formation et renforcer les capacités scientifiques tchadiennes dans un secteur, la géologie, essentiel aux efforts nationaux de relance de l’économie.

Dernière modification : 26/07/2017

Haut de page