A la pointe des techniques modernes de détection

Fin de stage de la brigade canine

Du 03 au 12 mai 2017, le Commandant de Police Sylvain HERITIER, commandant la Compagnie Cynophile de l’Agglomération Parisienne (Vincennes) et le Major de Police David BERCEAU, son adjoint, en mission de courte durée à N’Djamena, ont animé dans le cadre de la réalisation du projet FSP 2014/03 d’Appui à la Lutte Anti-Terroriste au Tchad (ALATT), le stage cité en objet.

JPEG - 22.8 ko
JPEG - 18.2 ko

Ce stage, participant au renforcement des capacités de la Police tchadienne en matière de lutte anti-terroriste, permettait de procéder au recyclage de 19 cadres et fonctionnaires de la Brigade Canine de la DGPN du Tchad, ainsi que de la vingtaine de chiens composant une des brigades canines les plus performantes d’Afrique. Le potentiel de ces chiens est sans commune mesure avec ce qu’il est possible de réaliser avec des dispositifs techniques. En quelques minutes, ils sont capables de trouver des explosifs ou des stupéfiants même bien dissimulés.

JPEG - 23.1 ko
JPEG - 21.5 ko

Axée sur les aspects techniques ainsi que sur les domaines spécifiques inhérents aux particularismes de ce type d’unité, cette formation très riche était l’occasion d’aborder les thèmes suivants :
-  Rappels sur l’hygiène du chien (conseils prophylactiques), sur l’entretien du chenil, sur les symptômes des maladies du chien,
-  Entraînements opérationnels dans des lieux variés pour éviter toute « mécanisation » de l’animal : Aéroport, Institut Français du Tchad, centre de tri postal, stade de N’Djamena, fourrière Police…,
-  Travail sur la fixation des chiens, le mode de désignation et pour certains la mémorisation de quelques produits oubliés,
-  Conseils aux conducteurs cynotechniciens et correction des mauvaises pratiques constatées.

JPEG - 21.3 ko
JPEG - 21.8 ko

Les spécialistes français profitaient également de leur venue pour faire un point sur l’état de santé général du cheptel, et organiser la vaccination annuelle des chiens contre la rage et autres maladies mortelles, ainsi que leur « vermifugication ». Dans un souci d’amélioration des performances dans leur activité de police, une adaptation des rations alimentaires quotidiennes était en outre prescrite pour nombre de chiens considérés en surpoids.

JPEG - 19.5 ko
JPEG - 19.6 ko

Ce stage s’achevait le 12 mai 2017 lors d’une cérémonie de clôture présidée par Monsieur le Directeur Général Adjoint de la Police Nationale, en la présence exceptionnelle et appréciée de Monsieur l’Ambassadeur de France au Tchad, accompagné de son Attaché de Sécurité Intérieure, et de celle du Directeur de l’Office Central de Lutte Contre les Stupéfiants (OCLCS), du Directeur de la Sécurité Publique, du Commandant de l’Unité Spéciale d’Intervention de la Police (USIP), du Coordonnateur référent national du projet FSP, du Conseiller du DGPN chef du projet FSP ALATT et de nombreux invités parmi lesquels le chargé géographique du Tchad à la DCI, de passage dans la capitale tchadienne.

JPEG - 23.3 ko
JPEG - 22.2 ko

Lors de cette cérémonie de clôture, des démonstrations étaient réalisées par les stagiaires, reflétant ainsi le fort potentiel de l’unité tant en termes de lutte anti-terroriste qu’en termes de lutte contre les trafics de stupéfiants, ou d’une manière plus générale la délinquance de voie publique. Enfin, les stagiaires recevaient des mains des autorités présentes les attestations de stage.

JPEG

Dernière modification : 17/05/2017

Haut de page