Activités d’appui au processus de décentralisation

Le Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France au Tchad apporte son appui au processus de décentralisation. L’Association Nationale des Communes du Tchad a ainsi bénéficié, en 2016, comme les années précédentes, d’un appui financier pour certaines de ses activités. Cette association a ainsi pu organiser, les 22 et 23 novembre 2016 au centre Al Mouna, un atelier d’échanges et de concertation entre 9 Maires de communes à Conseil Municipal élu et des représentants du Ministère de l’Eau et de l’Assainissement.
A N’Djaména et dans 13 autres communes de taille moyenne la gestion du service d’eau potable est déléguée à la Société Tchadienne des Eaux (STE). Les autres communes sont directement responsables de la gestion de ce service sur leurs territoires.

JPEG - 703.3 ko
Photo de famille de l’atelier
les Maires de Bitkine, Goz-Beida, Oum-Hadjer, Mongo, Goré, Fianga, Léré, une conseillère municipale de Gounou-Gaya,
le SG de Massakory
Crédit photo/SCAC

Dans ce contexte, l’ANCT a souhaité réunir les Maires de 9 communes non desservies par la STE et des représentants du Ministère de l’Eau et de l’Assainissement afin d’aider ces Maires à mettre en place une organisation plus efficiente, plus transparente et plus professionnelle de ce service public local.
Les Maires ont pu échanger sur leurs difficultés et sur leurs réussites ainsi que bénéficier des conseils des cadres du Ministère de l’Eau et de l’Assainissement.
Le Syndicat des Eaux d’Ile de France (SEDIF), principal acteur français de la coopération décentralisée dans le domaine de l’accès à l’eau au Tchad, a aussi contribué à cet atelier en finançant la participation d’un expert en gestion des services publics d’eau, présent au Tchad dans le cadre d’une mission de suivi d’un des projets financés par ce syndicat.

Dernière modification : 07/03/2017

Haut de page