Activités d’appui au processus de décentralisation

Le Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France au Tchad a appuyé techniquement et financièrement, pour la cinquième année consécutive, l’organisation de l’Assemblée Générale de l’Association Nationale des Communes du Tchad (ANCT) du 29 novembre au 6 décembre 2016.

JPEG - 86.9 ko
De gauche à droite : M. Philippe Lacoste, Ambassadeur de France au Tchad, Mme Djimet Ibet, Maire de la ville de N’Djaména et Présidente de l’ANCT, M. Bachar Ali Souleyman, Ministre de l’Administration du Territoire et de la Gouvernance Locale et Mme Juliette Rubenstein, Représentante de l’Ambassadeur de l’Union Européenne au Tchad
Crédit photo/SCAC

Cet évènement annuel depuis les premières élections locales de janvier 2012 réunit les 42 maires des communes à conseil municipal élu. Il s’est déroulé, cette année, à la Maison de la Femme de N’Djaména, pendant 6 jours.

JPEG - 92.3 ko
Vue de la salle
Crédit photo/SCAC

Les deux premières journées de ces assises annuelles ont été consacrées à la vie associative de l’ANCT.

Les deux journées suivantes avaient pour thème le rôle du Maire dans le développement local concerté. Dans ce cadre, de nombreuses présentations ont été faites par des intervenants extérieurs, sur des sujets tels que le Forum urbain national du Tchad, la participation tchadienne à la conférence internationale « Habitat 3 » à Quito et à la COP22 de Marrakech, l’intérêt du développement des partenariats publics - privés pour favoriser le développement urbain et l’offre de services aux populations. D’autres présentations ont permis aux Maires de mieux connaitre les activités menées par leur association faitière ces derniers mois. Certaines ont permis de faire le bilan d’initiatives soutenues financièrement en 2015 et 2016 par la Coopération française telles que les missions de volontaires nationaux en mairies d’arrondissement de N’Djaména, les résidences de théâtre forum de la compagnie artistique Djamah Afrik à N’Djaména et Abéché ou encore les 20 microprojets communaux du Fonds de Développement Local (FODELOC) de l’ANCT.

JPEG - 79.4 ko
Photo de famille
Crédit photo/SCAC

Les deux dernières journées ont été consacrées à des présentations et des échanges sur l’adressage, un dispositif qui permet de mieux gérer le développement urbain, les services publics locaux et la mobilisation des ressources financières locales. Cet adressage actuellement en cours sur N’Djaména devrait pouvoir être étendu à des villes secondaires dans les prochaines années.

Dernière modification : 07/03/2017

Haut de page