Adama, tatoueuse

« Le tatouage est un art et une identité d’appartenance de la femme tchadienne. J’ai débuté en m’inspirant des tatouages sur les pieds des femmes ou en reproduisant tout simplement des fleurs sur un cahier et j’y ai pris goût. Voilà plus de onze ans que je tatoue les femmes et les jeunes filles pour les fêtes et j’en suis toujours aussi fière.

Mon quotidien est fait de combats : je m’occupe de ma mère et j’élève seule mes deux enfants à qui je veux garantir un avenir meilleur. Chaque fois que je suis payée pour une prestation, ma première pensée va vers eux. Je veux être en mesure de les nourrir, les habiller, les éduquer et les soigner. Je n’ai pas eu la chance de continuer mes études à cause de mes multiples charges et responsabilités mais un jour viendra où je regagnerai le chemin de l’école car je crois qu’il n’y a pas d’âge pour apprendre ! »

Photo : Salma Khalil / Texte : Ache Coelo

Dernière modification : 09/09/2019

Haut de page