Barkhane conduit une formation au profit des gendarmes tchadiens

Du 22 au 26 mai 2017, le détachement prévôtal Barkhane de N’Djamena a conduit un détachement d’instruction opérationnelle « police judiciaire » au profit d’enquêteurs tchadiens basés à Abéché, à environ 800 km à l’Est de la capitale.

JPEG

Regroupant treize gendarmes de la légion de gendarmerie n°4 ainsi que quatre policiers du commissariat d’Abéché, cette instruction spécifique comprenait différents modules portant notamment sur les perquisitions et les fouilles, l’enquête de voisinage, le procès-verbal de transport et de constatations avec les mesures prises, les auditions de victimes et de témoins ainsi que la rédaction d’un procès-verbal de synthèse.

JPEG - 102.5 ko
(JPEG - 102.5 ko)

Les cours ont été réalisés de manière interactive, ce qui a permis de nombreux échanges sur les expériences vécues par les gendarmes français et les officiers de police judiciaire tchadiens. Ces derniers ont ainsi pu approfondir leurs connaissances et comparer les procédures avec celles de leurs homologues français, chacun dans les limites de son code pénal respectif.

JPEG - 222.5 ko
(JPEG - 222.5 ko)

Une remise d’attestation de stage, en présence du commandant de la Légion de gendarmerie n°04 d’Abéché et de son chef d’état-major, a clôturé cette instruction, fort appréciée par les gendarmes tchadiens et au cours de laquelle une vraie solidarité entre les différents acteurs s’est dégagée.
Par cette instruction, le détachement prévôtal de Barkhane a concrètement participé au partenariat militaire opérationnel qui, s’il s’adresse principalement aux militaires des pays partenaires, englobe également les forces de sécurité intérieure. Par ailleurs, cet échange vient une nouvelle fois renforcer les liens de coopération et de confiance entre les deux pays, tout en améliorant l’interopérabilité de ses acteurs.

Ce projet a été rendu possible grâce au soutien du détachement de Barkhane implanté dans le Camp CROCI d’Abéché en liaison avec le service de sécurité intérieure près l’Ambassade de France.

Conduite par les armées françaises, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, l’opération Barkhane a été lancée le 1er août 2014. Elle repose sur une approche stratégique fondée sur une logique de partenariat avec les principaux pays de la bande sahélo-saharienne (BSS) : Mauritanie, Mali, Niger, Tchad et Burkina-Faso. Elle regroupe environ 4 000 militaires et les moyens aériens associés dont la mission consiste à appuyer les forces armées des pays partenaires dans leur action de lutte contre les groupes armés terroristes dans la BSS et à favoriser une appropriation africaine de la gestion des crises.

Dernière modification : 31/05/2017

Haut de page