Cérémonie de clôture du projet de l’AFPAT

Le 4 octobre 2018 à l’hôtel Hilton de N’Djaména, la cérémonie de clôture d’un projet de la société civile a eu lieu en présence du Directeur Général , M. Mahamat Moussa Alifa, représentant le Ministre de l’Environnement, de l’Eau et de la Pêche, de la représentante de Monsieur Willi GRAFF, Directeur de la Coopération Suisse au Tchad et de M. Philippe Lacoste, Ambassadeur de France au Tchad.

JPEG

Intitulée « Renforcer les capacités d’adaptation au changement climatique des femmes des communautés autochtones peules M’bororo », cette initiative de l’Association des Femmes et des Peuples autochtones du Tchad – AFPAT - est cofinancée par le fonds d’appui à la société civile PISCCA de l’ambassade de France au Tchad et la coopération suisse.

JPEG Ce projet a permis de cibler près de 4 000 personnes issues des communautés peules nomades, dont une grande majorité de femmes des régions du Chari Barguirmi et du Mayo Kebbi. Des activités génératrices de revenus (AGR) telles que la production durable d’arachides et de mil ont été réalisées et portées par ces femmes. Plusieurs formations ont aussi permis de réunir des dizaines de femmes afin de les sensibiliser aux enjeux du changement climatique, à la gestion des ressources naturelles et à leurs droits essentiels.

La coordinatrice de l’AFPAT, Mme Hindou Oumarou Ibrahim, a chaleureusement remercié l’Ambassadeur de France au Tchad et a rappelé que « le projet a permis d’apaiser la souffrance de ces femmes qui ont connu la transformation du mil à la main (…) et d’améliorer leurs conditions de vie ».

JPEG « Les femmes sont plus exposées au changement climatique que les hommes » a souligné M. Philippe Lacoste. Il a par ailleurs ajouté que « cette situation est aggravée chez les nomades, qui sont déjà des groupes vulnérables à cause de leur mode de vie ». L’Ambassadeur de France au Tchad a félicité l’AFPAT pour tous les efforts déployés par les membres de l’organisation afin de garantir la bonne utilisation du financement et la mise en œuvre des activités.

Cette cérémonie a été précédée d’une journée d’atelier sur le thème « Femmes et changement climatique au Sahel » à laquelle ont participé les différentes communautés peules, la société civile tchadienne et toutes les parties prenantes du projet.

JPEG

Dernière modification : 05/10/2018

Haut de page