Promotion des femmes en politique

Le CEFOD a accueilli jeudi 22 décembre 2016 la cérémonie de clôture du projet de « Renforcement de la représentativité politique des femmes dans les instances décisionnelles » mis en œuvre par l’Association des Femmes Juristes du Tchad (AFJT). Lancé en 2014 ce projet a été financé par le Fonds social de développement de l’Ambassade de France au Tchad.

Par des activités de plaidoyer, de sensibilisation et de formation, l’AFJT cherche à renforcer la représentativité des femmes et des jeunes dans les processus électoraux locaux et nationaux ainsi que dans les instances dirigeantes.

JPEG - 76.1 ko
L’Ambassadeur de France au Tchad, M. Philippe Lacoste, la Conseillère de Coopération et d’Action culturelle de l’Ambassade de France, Mme Radhia Oudjani, la Présidente de l’AFJT, Mme Thérèse Mékombé. Photo SP/Ambassade

Appuyée par la participation de nombreuses femmes et d’hommes aussi, la cérémonie a eu lieu en présence de son Excellence l’Ambassadeur de France au Tchad, M. Philippe Lacoste, des représentants du Ministère de l’Administration du territoire et de la Gouvernance locale et du Ministère de la Femme, de la Famille et de la Solidarité nationale, de la représentante de la Maire de la ville de N’Djamena, d’associations locales et de nombreux partis politiques et chefs traditionnels impliqués dans le projet.

JPEG - 62.7 ko
De gauche à droite : Mme la Présidente de la CELIAF, Mme la représentante du Ministre de l’Administration du Territoire et de la Gouvernance locale, Mme la Présidente de l’AFJT, l’Ambassadeur de France au Tchad, M. Philippe Lacoste, Mme la représentante de la Maire de la ville de N’Djaména. Photo SP/Ambassade

Les Présidentes de l’AFJT et la Cellule de Liaison et d’Information des Associations Féminines (CELIAF) ont tenu à remercier les partenaires techniques et financiers du projet et à souligner que la participation des femmes aux processus politiques demeure un facteur essentiel dans la consolidation de la démocratie.

JPEG - 68.4 ko
M. le Maire du 8ème arrondissement de la ville de N’Djaména, Mme la Présidente de l’AFJT, l’Ambassadeur de France au Tchad, M. Philippe Lacoste et son épouse, Mme la représentante de la Maire de la ville de N’Djaména. Photo SP/Ambassade

Son Excellence M. l’Ambassadeur de France au Tchad a souligné que la participation des femmes aux instances décisionnelles politiques demeure une question majeure en matière de droits fondamentaux et de développement. Il a rappelé que dans le monde, les femmes ne représentent que 25% en moyenne des députés. Au Tchad, le ratio est de 15%. Toujours au Tchad, la part des femmes dans le gouvernement est de 18%. Par ailleurs, S.E M. l’Ambassadeur s’est réjoui de souligner, que le maire de la capitale du Tchad est une maire et que ce n’est pas la seule !
Enfin, devant un amphithéâtre rempli, il a rappelé qu’en général les femmes sont plus honnêtes, plus soucieuses du lendemain, plus pragmatiques, qu’elles gèrent mieux les conflits et qu’elles remboursent mieux leurs microcrédits que les hommes. Leur participation et leur rôle dans la société sont donc devenus des indicateurs de développement. L’Objectif du Développement Durable n°5 (parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles), récemment adopté, leur est entièrement consacré.
JPEG
La cérémonie s’est achevée par le témoignage de plusieurs bénéficiaires du projet dont Mme Melka Koumabeng, membre du Parti démocratique du peuple tchadien. Mme Koumabeng a participé à la formation en leadership du projet et siège désormais à toutes les réunions décisionnelles de son parti en tant que conseillère.

JPEG - 47.6 ko
Mme Melka Koumabeng est conseillère au Parti démocratique du peuple tchadien. Elle participe à toutes les réunions décisionnelles et forme d’autres femmes au Tchad sur à la participation politique. Photo SP/Ambassade

L’égalité hommes/femmes, et notamment l’autonomisation économique de ces dernières ainsi que de leur participation accrue aux instances de décision, font partie des priorités de la France au Tchad.
Pour plus d’informations sur les outils de financement de la société civile au Tchad par l’Ambassade de France au Tchad

Lire l’article publié dans le quotidien Le Progrès : Un projet de la société civile financé par l’Ambassade de France au Tchad

Dernière modification : 12/01/2017

Haut de page