Commémoration de l’armistice du 11 novembre 1918

Ce mercredi 11 novembre 2020 marquait les 102 ans de l’armistice de la Première guerre mondiale. Plusieurs cérémonies de commémoration ont eu lieu pour rendre hommage aux combattants de ce conflit meurtrier, ainsi qu’à l’ensemble des morts pour la France en opérations extérieures.

JPEG - 104.3 ko
L’ambassadeur de France Bertrand Cochery.
JPEG - 123.8 ko
Les invités à la Résidence de France.

Les cérémonies ont eu lieu successivement à la base Adji Kosseï de N’Djaména, au carré militaire français du cimetière de Farcha, puis au monument dédié à Félix Eboué et au général Leclerc.

Les autorités représentant plusieurs pays d’Europe, d’Afrique centrale ou du Maghreb, ainsi que les anciens combattants du Tchad, ont rendu hommage à tous ceux qui sont tombés pour la France.

80 ans de la France libre : « Tout est parti du Tchad »

Dans son allocution devant le monument Éboue-Leclerc, l’ambassadeur de France Bertrand Cochery a rappelé que l’année 2020 marquait également les 80 ans de l’épopée de la France libre, dans laquelle le Tchad et son gouverneur Félix Éboue ont joué un rôle de au premier plan.

« C’est du Tchad que s’élanceront les colonnes de Leclerc, formées des soldats africains du Régiment de Tirailleurs Sénégalais du Tchad et que viendront renforcer des hommes venus de partout […] ; c’est du Tchad que la France partira à la reconquête de son honneur militaire.

Voici donc rassemblés sur une même colonne les deux héros inlassables d’une même cause et d’un même honneur, d’un même combat et d’une même victoire, Eboué et Leclerc, deux incarnations d’une même grandeur de la France, deux destins inséparables de l’Afrique et unis sous le même soleil du Tchad. »

JPEG

Le dépôt des gerbes au pied de la stèle érigée en hommage aux soldats français morts au Tchad, notamment par les anciens combattants tchadiens, a été un des moments forts de la cérémonie, également marquée par la participation active des élèves du Lycée français Montaigne de N’Djamena.

JPEG

Les cérémonies ont été clôturées par une réception à la Résidence de France offerte par l’Ambassadeur Bertrand Cochery, au corps diplomatique, aux représentants de la communauté française ainsi qu’aux officiers et sous-officiers de la force Barkhane et de la mission de coopération militaire et aux anciens combattants tchadiens, en présence du ministre délégué à la Présidence, chargé des Armées, des Anciens combattants et des Victimes de guerre M. Mahamat Abali Salah.
L’ambassadeur et le Ministre ont relevé le caractère historique des liens entre la France et le Tchad, dont il importait d’entretenir la mémoire pour les jeunes générations.

JPEG - 126.7 ko
Le Ministre délégué à la Présidence, chargé des Armées, des Anciens combattants et des Victimes de guerre M. Mahamat Abali Salah entouré des anciens combattants.

Dernière modification : 03/12/2020

Haut de page