Commémoration du 8 mai 1945

L’Ambassadeur de France au Tchad, M. Philippe LACOSTE a présidé la cérémonie de la commémoration du 72ème anniversaire de l’armistice du 8 mai 1945 à la base "Sergent-chef Adji Kosseï" de N’Djamena, en présence du Commandant de l’opération Barkhane, le général de division François-Xavier de Woillemont.

JPEG
Plusieurs éléments de la Force Barkhane, différentes personnalité civiles et militaires, une délégation d’anciens combattants tchadiens, et des membres de la communauté française s’y sont retrouvés.

JPEG - 188.5 ko
L’Ambassadeur devant le monument aux morts (JPEG - 188.5 ko)
JPEG - 176.7 ko
Un groupe d’anciens combattants tchadiens (JPEG - 176.7 ko)

La cérémonie a notamment été marquée par la lecture du message du secrétaire d’Etat aux anciens combattants et le dépôt de gerbe au monument aux morts.
Monsieur l’Ambassadeur de France a prononcé un discours lors du rafraichissement qui a été offert aux invités à l’issue de la cérémonie de prise d’arme. Il a indiqué à cette occasion qu’au-delà du devoir de mémoire à honorer et de l’hommage à rendre à tous ceux qui ont accompli leur devoir, en uniforme ou non, cette date marque une nouvelle page de notre histoire, celle d’une Europe reconstruite, pacifique et solidaire. Une Europe mène le combat contre le terrorisme et pour le développement.

JPEG - 169.8 ko
(JPEG - 169.8 ko)
JPEG - 171 ko
(JPEG - 171 ko)

Il a été rappelé aussi que le Tchad a une relation particulière à cette histoire puisque c’est de sa capitale, à l’époque Fort Lamy, que sont partis ceux qu’André Malraux a affectueusement surnommés « les clochards épiques de Leclerc », une des premières unités de la France Libre qui fera ensuite partie de la fameuse 2e Division Blindée qui contribuera, entre autres à la libération de Paris.

Pour lire l’intégralité du discour de l’Ambassadeur, Veuillez cliquer ici

Dernière modification : 11/05/2017

Haut de page