Conclusions informelles de la première réunion de la Coalition pour le Sahel (12 juin 2020)

À l’invitation conjointe du ministre des Affaires étrangères mauritanien, Ismail Ould Cheikh Ahmed, au titre de la présidence en exercice du G5 Sahel, du Haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, vice-président de la Commission européenne, Josep Borrell Fontelles, et du ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, une réunion ministérielle de la Coalition pour le Sahel en format plénier s’est tenue en visioconférence, ce vendredi 12 juin 2020.

Cette première réunion de la Coalition, en réponse à l’appel des pays du G5 Sahel, a permis de rassembler une soixantaine de représentants d’Etats et d’institutions internationales. Les premiers travaux de la Coalition ont ainsi pu se tenir dans un format élargi, comme l’avaient appelé de leurs vœux l’Union européenne et les chefs d’Etat du G5 Sahel lors de la visio-conférence du 28 avril 2020 qui a consacré l’établissement conjoint de la Coalition pour le Sahel et du Partenariat pour la sécurité et la stabilité au Sahel (P3S).

Les participants ont marqué leur engagement à appuyer la mise en œuvre de l’action du G5 Sahel. Leur intervention s’effectuera selon les quatre piliers de la Coalition pour le Sahel : lutte contre le terrorisme, renforcement des capacités militaires des Etats du G5 Sahel, appui au retour de l’Etat et des administrations sur le territoire, aide au développement.

Ils ont pris note des progrès accomplis et des initiatives en cours. Il s’agit notamment de la mise en œuvre du Programme d’Investissements Prioritaires, de la montée en puissance de la Force conjointe du G5 Sahel, du lancement de la Task Force Takuba, de la contribution militaire de l’Union africaine en cours de finalisation, des avancées dans le cadre du processus de paix au Mali, du renforcement du mandat et de l’élargissement du champ géographique de la mission européenne de formation EUTM Mali, de l’engagement de l’Union européenne en faveur du redéploiement de l’Etat au titre du P3S, ainsi que des échanges au sein de l’Alliance Sahel en faveur d’une approche territoriale plus intégrée.

Les participants ont souligné leur détermination commune à appuyer les efforts du G5 Sahel pour faire face aux défis qui subsistent et s’attaquer aux causes structurelles de l’instabilité : pauvreté, croissance et développement fragiles, choc climatique, dans le respect des droits de l’homme et du droit international humanitaire, et la protection des plus démunis.

Les principes généraux de la Coalition ont été rappelés : mobilisation et solidarité avec le Sahel, redevabilité mutuelle, représentativité de chaque participant, approche intégrée commune et équilibrée entre les quatre piliers, subsidiarité et complémentarité : pas de duplication ni d’autorité sur les structures existantes.

À cet effet, les partenaires ont convenu de la tenue d’une rencontre en format restreint en juillet pour préparer une prochaine réunion ministérielle après l’été. Selon l’évolution des travaux, le G5 Sahel accueillera, en accord avec les partenaires de la Coalition, courant 2021, un Sommet extraordinaire des Chefs d’Etat.

En savoir plus sur la Coalition sur le Sahel

Dernière modification : 22/06/2020

Haut de page