Coopération civilo-militaire : des fournitures scolaires pour l’école de Koudja

Le samedi 21 septembre, des représentants de l’Ambassade de France et de l’opération Barkhane se sont rendus dans l’école publique de Koudja, située dans le 2ème arrondissement de la capitale. Objectif de cette visite : remettre des kits scolaires au directeur de l’école, pour faciliter le travail des professeurs et améliorer l’apprentissage des élèves.

Venus nombreux, les militaires de l’opération Barkhane se sont joints à la remise des cahiers et outils pédagogiques. Le conseiller de coopération et d’action culturelle, Judikaël Regnaut, s’est dit heureux de leurs contributions à cette action civilo-militaire.

« Face aux défis actuels, la lutte contre les extrémismes ou encore le changement climatique, nous avons devant nous une tâche très importante, celle de former les jeunes pour accéder à un emploi décent, leur inculquer des savoirs et des valeurs. La coopération éducative est à cet égard essentielle car c’est un objectif commun, pour la France comme le Tchad », a-t-il également déclaré.

Le chef du village et le directeur de l’école ont vivement remercié les militaires ainsi que les représentants de l’ambassade présents. Une clôture a ensuite été installée autour de l’école afin de sécuriser l’école.

Au Tchad, la France intervient dans le secteur de l’éducation à travers différents services et opérateurs, notamment l’Agence française de développement, dont l’éducation est l’un des secteurs d’intervention prioritaires (éducation de base de qualité, formation professionnelle). La coopération civilo-militaire apporte de son côté régulièrement son concours pour sécuriser les abords des écoles.

Le G7, dont la France assure la présidence tournante, a défini « la lutte contre les inégalités de destin, en favorisant particulièrement l’égalité entre les femmes et les hommes, l’accès à l’éducation et à des services de santé de qualité » comme l’un de ses cinq objectifs prioritaires.

Dernière modification : 03/10/2019

Haut de page