"Culture et intégration des réfugiés d’Afrique et d’Ailleurs"

Le colloque « Culture et intégration des réfugiés d’Afrique et d’Ailleurs » s’est tenu du 23 au 30 mai 2018 à N’Djamena à l’initiative de l’association tchadienne Ndam Se Na, en collaboration avec l’Institut français du Tchad, le UNHCR et de nombreux anthropologues, chercheurs et étudiants.

Ndam Se Na, qui signifie “Dansons ensemble”, a pour objectif de développer et soutenir des projets de théâtre et de danse, tout en travaillant sur la formation professionnelle et le dialogue interculturel entre différentes ethnies et cultures. En effet, pour Ndam Se Na et en particulier son directeur artistique Taiguë Ahmed, les disciplines artistiques comme le théâtre et la danse sont représentent un moyen essentiel pour transmettre des messages de non-violence, d’harmonie et de cohabitation pacifique.

JPEG Durant plus d’une semaine, des conférences thématiques et des ateliers de danse se sont succédés à l’Institut français du Tchad et dans les Maisons de quartier de N’Djamena (voir le programme complet).

Ces conférences présentées ont, par exemple, mis en exergue les liens possibles entre humanitaire, intégration et activités artistiques. Le représentant de l’Union Européenne, M. Borsha, a souligné « l’importance de ces nouvelles expériences qui ont lieu dans les camps en faveur des populations réfugiées et hôtes. » L’Union Européenne envisage par ailleurs de s’intéresser davantage au secteur culturel pour le développement. C’est par ailleurs un intérêt qui ne fait plus de doute pour le UNHCR qui concilie déjà la culture, et notamment la danse, avec ses activités dans les camps. Taiguë Ahmed a initié de nombreux ateliers dans les camps de réfugiés au sud du Tchad, en Centrafrique et au Soudan depuis 2005 afin de permettre aux différentes populations de reprendre confiance en eux, de remplacer l’ennui et le désœuvrement par la conscience de pouvoir s’en sortir. Ce colloque a également accueillit des anthropologues nationaux et internationaux, comme la française Clara Lecadet, pour qui les réalités des politiques humanitaires ne correspondent pas aux réalités des camps. Sa conférence a ainsi porté l’histoire du développement des camps de réfugiés et leurs perspectives contemporaines.

Ces exemples de confrontation de point de vue font partie des aspects les plus essentiels de cette rencontre : permettre l’échange et la réflexion afin de créer un « modèle » permettant de promouvoir la danse, mais aussi le théâtre, comme outils pédagogiques d’enseignement, de sensibilisation et d’épanouissement personnel. Ce modèle a la particularité de s’attarder sur les problématiques relatives aux populations autochtones et hôtes dans l’intégration des réfugiés. JPEG

D’autres types d’activités se sont succédés pendant cette semaine de rencontre. Le laboratoire BeAnotherLaba invité le public tchadien à participer à l’expérience unique d’être un autre à travers The Machine to be Another. Un casque, des lunettes et un logiciel spécialisé suffisent à vous faire expérimenter le corps de l’autre, se voir dans une autre perspective et ainsi partager le plus concrètement possible de l’empathie pour l’autre. Ce programme, présenté à N’Djamena par les chercheurs Norma Deseke et Daanish Masood, a été développé au Royaume-Uni par des psychologues et des neuroscientifiques internationaux.

Pour finir, le public de l’IFT a eu le bonheur de découvrir le spectacle WAIGNEDEH/DEMAIN de Taiguë Ahmed. Soutenu par le fonds TURN de la Kulturstiftung des Bundes, WAIGNEDEH est une coproduction de Ndam Se Na, de SISK – bureau de dramaturgie et de production, de la Maison de la danse NRW, du théâtre Kammerspiele et du Centre national de la danse – CND- de Paris. Ce spectacle se consacre aux rêves et compréhensions de cette vie menée par les réfugiés dans les camps. Il mélange la danse traditionnelle et des styles de danses urbaines et contemporaines qui se pratiquent à N’Djamena. La pièce est comme un rapport en danse qui essaie d’ouvrir pour la publique un monde qui est normalement loin d’eux et qu’ils connaissent juste par la télévision.

WAIGNEDEH a été renouvelé pour la saison prochaine en Europe ! Suivez les actualités du spectacle et différentes activités de Ndam Se Na sur leur site www.ndamsena.org.

JPEG

Dernière modification : 09/07/2018

Haut de page