Danse au féminin : 7ème édition du festival Souar Souar

Du 4 au 8 décembre a eu lieu la 7ème édition du festival international Souar Souar à N’Djaména. Des maîtresses de la danse, venues de tous les continents, se sont déployées sur les scènes de l’Institut français du Tchad et de l’espace Talino Manu pour proposer aux nombreux spectateurs une parenthèse de vie ponctuée d’évènements festifs.

Souar Souar s’est également décliné en une caravane dans les rues de Ndjaména, des conférences-débats et des visites au Musée National et à Gaoui.

JPEG

Les compagnies Mangwa et Abatarutwa ont ouvert les festivités mardi 4 décembre en présence de nombreuses autorités, dont l’Ambassadeur de France au Tchad, le représentant du Ministère de la culture, la Directrice et le Directeur délégué de l’IFT et le représentant des Nations-Unies au Tchad. Envahi par des objets, des vêtements qui jonchent le sol, la danseuse Nathalie Mangwa s’est jetée dans une recherche effrénée de l’appropriation, pour proposer une critique de la société de consommation. Le duo féminin d’Abatarutwa a illustré le parcours de deux personnes évoluant dans le même environnement, mais choisissant des parcours différents.

Retrouvez ici le discours de l’Ambassadeur de France au Tchad.

PNG

Dernière modification : 15/01/2019

Haut de page