EFG : deux formations au profit des forces de sécurité et de défense tchadiennes

Du 29 novembre au 5 décembre, un détachement d’instruction opérationnelle (DIO) des Éléments Français au Gabon (EFG) a dispensé à N’Djamena deux formations : l’une au déminage (EOD 1), l’autre aux systèmes d’information et de communication (SIC 1 et 2). Ces deux formations, à destination des forces de défense et de sécurité tchadiennes, s’inscrivent dans la démarche de renforcement des capacités du génie combat opérée par la coopération française au Tchad.

Stage de formation au déminage (EOD 1) au centre d’instruction du génie de N’Djamena

© Ambassade de France au Tchad

Ce stage de formation, d’une durée d’une semaine, avait pour objectif de former des directeurs et des moniteurs de mise en œuvre des explosifs au sein de la direction centrale du génie militaire.

Après une instruction théorique et pratique au centre d’instruction du génie, les stagiaires ont pu mettre en œuvre les savoirs faire acquis au cours d’une séance de tir d’explosifs sur le champ de tir de Massaguet. Cette séance s’est déroulée le 4 décembre, jour de la sainte Barbe, patronne des artilleurs et des sapeurs. Au total, 4 officiers ont été qualifiés directeurs de mise en œuvre d’explosifs et sont donc aptes à diriger des séances de mise en œuvre des explosifs, 6 sapeurs ont obtenu la qualification de moniteur de mise en œuvre et 14 sont qualifiés tireurs opérationnels d’explosifs. Ces nouvelles qualifications permettront au génie militaire tchadien de procéder à la destruction des mines ou des engins explosifs que leurs équipes relèvent en opération.

Lors de la cérémonie de clôture de ce stage, l’attaché de défense a procédé à une remise de matériel pour les équipes de déminage. Ce don a été rendu possible grâce à l’appui du Centre de Crise et de Soutien (CDCS) du ministère de l’Europe et des affaires étrangères.

Le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères participe à ce projet au travers de la direction de la coopération de sécurité et de défense (DCSD) et du centre de crise et de soutien (CDCS). Le CDCS a ainsi débloqué une somme de 250 000€ pour l’année 2019. Ce budget a permis de remettre à niveau l’infrastructure du centre d’instruction du génie, d’organiser la mise en formation des instructeurs et des spécialistes EOD et de soutenir la formation de base des sapeurs démineurs. Le CDCS a financé l’achat de deux véhicules d’intervention pour les équipes polyvalentes de déminage, de combinaisons d’intervention pour démineurs et du matériel nécessaire pour équiper 2 équipes EOD (détecteurs de mines, GPS, lots de traction, lots de destruction, trousse de déminage, etc.). La France poursuivra son effort d’accompagnement dans la durée afin de permettre à la direction centrale du génie militaire de pouvoir répondre aux besoins croissants des forces armées et de sécurités tchadiennes dans le domaine de la lutte contre les mines et les IED.

Formation aux systèmes d’information et de communication (SIC 1 et 2)

La formation SIC 1 et 2, qui s’est déroulée la même semaine, avait pour objectifs de former à l’utilisation du matériel de transmission Hautes Fréquences (HF) en dotation ainsi qu’aux procédures de communication (SIC 1), puis au maintien de la capacité opérationnelle des matériels (SIC 2). Les stagiaires, membres de la gendarmerie, de la police nationale, des eaux et forêts, de la garde nationale et nomade du Tchad ainsi que de l’armée nationale tchadienne, ont pu découvrir ou parfaire leurs connaissances sur l’exploitation du poste radio HF « BARRETT PRC 2090 » et également sur l’installation et l’orientation des antennes radio « grand gain ».

Cette formation a été dispensée par trois instructeurs des Éléments Français au Gabon (EFG), au profit de personnels des forces de défense et de sécurité tchadiennes, au sein de la direction générale des transmissions à N’Djamena.

© Ambassade de France au Tchad

Dernière modification : 10/12/2019

Haut de page