Fatua, enseignante et retournée de République centrafricaine

« D’origine tchadienne, j’ai grandi en République centrafricaine (RCA) sous la garde de mon père suite à son divorce avec ma mère. Mariée de force à l’âge de quinze ans à mon cousin qui me battait quotidiennement, j’ai fini par me réfugier chez ma mère pour continuer mes études que j’ai financées en travaillant.

Malheureusement, le conflit a éclaté en RCA et ma vie a pris une toute autre tournure. Du jour au lendemain j’ai tout perdu. Je me suis retrouvée déplacée au sud du Tchad sans argent, ni diplôme, ni avenir.

Contre toute attente et malgré les discriminations, j’ai réussi à intégrer une association au sein de mon camp qui me permet d’enseigner aux enfants à l’école primaire. Désormais, ma vie est ici et je ne dois pas me lamenter car quelle que soit la complexité de la vie, je dois être forte pour moi et pour ma famille. Ma vie est un éternel combat. »

Photo : Salma Khalil/ Texte : Ache Coelo

Dernière modification : 20/06/2019

Haut de page