Formation pluridisciplinaire sur la prise en charge des mineurs victimes

JPEG - 17.3 ko

Le réseau international francophone de formation policière FRANCOPOL, avec le soutien de l’Organisation internationale de la francophonie et en partenariat avec le service de sécurité intérieure de l’ambassade de France au Tchad, a organisé du 2 au 4 mai 2018 un atelier pluridisciplinaire à N’Djamena destiné à renforcer les capacités des acteurs responsables de la prise en charge des mineurs victimes.

Cette rencontre de haut niveau a été inaugurée par le Secrétaire général du ministre de l’Administration du territoire, de la sécurité publique et de la gouvernance locale en présence du directeur général adjoint de la police nationale et du directeur adjoint de la police judiciaire.

JPEG - 46.2 ko

Une cinquantaine de professionnels - représentants des ministères de l’action sociale et de la santé, magistrats, policiers, gendarmes, responsables de l’antenne nationale tchadienne de la cellule régionale de lutte contre la radicalisation et l’extrémisme violent du G5 Sahel, médecins, représentants de l’UNICEF, d’ONG et d’associations - s’est mobilisée pour mettre en avant la volonté politique et l’arsenal juridique mis en place par l’État tchadien en matière de système de protection des mineurs.

Placé sous le signe du partage des expériences, cet atelier a permis de présenter les outils dont s’est dotée la Francophonie à travers un guide pratique "Entendre et accompagner l’enfant victime de violences", dans le but de diffuser les bonnes pratiques et de sensibiliser les professionnels intervenant auprès des victimes de violences à la nécessité de travailler en réseau.

JPEG - 53.7 ko

La deuxième partie des travaux s’est poursuivie au CEFOD du 7 au 10 mai 2018 où une vingtaine de policiers (formateurs à l’école de police et enquêteurs de la sous-direction de protection des mineurs), a suivi une formation aux techniques d’audition et d’écoute des mineurs dispensée par les experts de FRANCOPOL.

Monsieur Philippe PATISSON, attaché de sécurité intérieure près l’ambassade de France au Tchad, monsieur Jean-Yves Mercier, conseiller du DGPN et les autorités tchadiennes ont clôturé cette session en remerciant l’implication de tous les acteurs et des experts qui ont participé au succès des travaux et souligner l’investissement tout particulier du sous-directeur de la protection des mineurs de la police judiciaire tchadienne.

Dernière modification : 15/05/2018

Haut de page