Haoua, Maçonne

« Je n’étais pas prédestinée à la maçonnerie, j’ai été choisie par Dieu pour exercer ce métier. Un jour j’ai vu des hommes fabriquer des briques et je suis allée mettre la main à la pâte.

Au départ, c’était fatiguant de porter les lourdes briques et autres matériaux, mais je m’y suis habituée. Je me souviens avoir travaillé dans des conditions harassantes, en portant mes enfants sur le dos quand ils étaient bébés. Je n’ai ni été jugée ni encouragée par mes parents ou mon entourage.

Je gagne ma vie grâce à ce métier depuis plusieurs années et je suis mère de quatre enfants. Mon métier de fabrication de briques m’a valu le surnom de “Haoua demi-garçon”, mais je suis avant tout Haoua, une mère et une femme qui se bat. »

JPEG
Photo : Salma Khalil/ Texte : Ache Coelo
.

Dernière modification : 27/03/2019

Haut de page