Inauguration de trois espaces de recherche au profit des écoles doctorales

Le 28 octobre 2020 a eu lieu l’inauguration de trois espaces de recherche « bibliothèques numériques » (Farcha, Toukra, Ardep Djourmal) à la Faculté de Farcha (Université de N’Djamena), en présence du Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, David Houdeingar et de l’Ambassadeur de France au Tchad, Bertrand Cochery.

L’inauguration de ces bibliothèques numériques intervient dans le cadre du Fonds de solidarité pour les projets innovants du gouvernement français (FSPI) « Appui aux formations et aux écoles doctorales du Tchad ».

Ces trois espaces de recherche, mis en place grâce à un partenariat avec l’ONG Bibliothèques Sans Frontières, ont été dotées de liseuses et de tablettes numériques. Des serveurs, placés dans les trois sites, permettront d’alimenter le fonds documentaire pour les 11 formations des 2 écoles doctorales du Tchad. L’étudiant aura ainsi accès à des dizaines de milliers de ressources scientifiques en ligne, et ce même sans électricité (l’autonomie des liseuses, utilisables en dehors des espaces de recherche, est d’environ 3 semaines de lecture).

Des réunions auront lieu dans les prochaines semaines, en lien avec le Centre National de Recherche et de Développement (CNRD) et l’opérateur français Institut de Recherche pour le Développement (IRD).

Des partenariats avec des universités de la sous-région ainsi que des universités françaises devraient permettre la bonne alimentation de ce fonds.

Dans son mot de bienvenue, le président de l’Université de N’Djamena, le Professeur Mahamat Saleh Daoussa Haggar a souligné l’importance de cette « coopération agissante. (…) Aujourd’hui, dans le monde entier, la gouvernance numérique est incontournable. Le Covid-19 nous a imposé l’adaptation de nos systèmes ».

L’Ambassadeur de France au Tchad a lui insisté sur la cohérence du dispositif d’appui français au Tchad, qui mêle « des octrois de bourses à destination d’étudiants et des appuis innovants à la recherche » ainsi qu’une « cohérence de durée et d’espace  ». « Les outils numériques permettent de s’affranchir des barrières géographiques et de créer, au XXIème siècle, une nouvelle communauté scientifique internationale  ».

Le Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a indiqué que ce lancement officiel constituait « la concrétisation d’un appui de la coopération française, sollicité pour aider les deux jeunes écoles doctorales  ». « Ce projet constitue une vraie opportunité pour les doctorants », a-t-il conclu.

L’Ambassadeur de France et le Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation testent le matériel © Ambassade de France au Tchad
Photo de famille © Ambassade de France au Tchad

Dernière modification : 28/10/2020

Haut de page