Installation d’un détachement canin à la frontière

JPEG

JPEG - 99.7 ko
JPEG - 59.2 ko

Dans le cadre du projet Aide à la Lutte Anti-Terroriste a été financé par la France la construction d’un poste de police à la frontière du Tchad avec le Cameroun à N’Gueli à proximité immédiate de la capitale tchadienne. Cet abri fonctionnel est destiné à abriter un détachement de la brigade canine qui pourra ainsi effectuer, dans de bonnes conditions, des contrôles inopinés ou à la demande du service des douanes afin des rechercher des stupéfiants ou des explosifs. La simple présence des chiens constitue également un élément de dissuasion.

JPEG - 144.7 ko
JPEG - 134.5 ko

Cette infrastructure modeste mais parfaitement opérationnelle permettra de renforcer le dispositif de surveillance d’un point de passage très pratiqué. Elle a été remise par l’Ambassadeur de France aux autorités tchadiennes le 31 octobre 2018 en présence du Directeur Général adjoint de la Police Nationale et du directeur de l’Office Central de Lutte contre les Stupéfiants.

JPEG - 69.4 ko
Les explications du directeur de l’Office Central de Lutte contre les Stupéfiants

Les chiens utilisés sont des bergers malinois formés en France puis acclimatés au Tchad. Réputés pour leur endurance, leur rapidité et leur odorat, leurs performances sont remarquables moyennant quelques précautions particulières compte tenu des fortes chaleurs. Surnommés « les amoureux du travail », ils doivent notamment pouvoir se reposer entre deux interventions d’où l’intérêt de disposer d’un local adapté.

JPEG - 97.8 ko
En présence de l’Ambassadeur de France au Tchad, du Directeur Général adjoint de la Police Nationale et du directeur de l’Office Central de Lutte contre les Stupéfiants et des hauts responsables de la police.

Dernière modification : 31/10/2018

Haut de page