Jeanne Ahmed, jardinière « Au départ je...

Jeanne Ahmed, jardinière

« Au départ je travaillais comme assistante sociale. Puis, passionnée par la nature et soucieuse d’aider mon prochain, j’ai construit des puits afin de faciliter l’accès à l’eau aux femmes de mon village. J’ai vécu au Cameroun quelques années, et à mon arrivée au Tchad en 1995, il n’y avait rien en matière de jardinerie. J’ai été la première à importer certaines variétés de plantes et fleurs. J’ai monté mon entreprise, les Doigts Verts, avec l’ambition de défier les lois environnementales en faisant pousser des végétaux qui n’étaient pas adaptés au climat local. Je mets toute mon énergie pour créer les conditions favorables à leur épanouissement. Je laisse le temps aux plantes de grandir, de mûrir et d’éclore, je ne suis pas pressée. J’ai formé plus de quarante jeunes, notamment en jardinage. Aujourd’hui mon fils est paysagiste et ma fille botaniste, donc je suis fière car ma relève est assurée. »

JPEG

JPEG

Dernière modification : 08/12/2017

Haut de page