Journée Internationale des femmes

Pour le 8 mars 2018, l’ensemble des agents de l’ambassade de France au Tchad s’est mobilisée pour marquer la Journée internationale de lutte pour les droits des femmes dans le monde, et en particulier au Tchad.

L’équipe de l’institut français du Tchad et les élèves du Lycée français Montaigne de N’Djamena se sont également ralliés au mouvement en se mobilisant pour faire une photographie collective afin de rendre hommage aux femmes.

PNG

JPEG

Dans le cadre de la Semaine nationale de la femme tchadienne (SeNaFet), le service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France au Tchad a financé plusieurs activités culturelles par le biais de l’association Kadja Kossi. L’Institut français du Tchad a également été impliqué en accueillant dans ses locaux les représentations théâtrales Rouge de Mars et Le Cercle au féminin de Kadja Kossi et la compagnie Cult’Arts. En résidence depuis trois mois au sein de l’IFT, la compagnie Cult’Arts a ouvert les célébrations de la SeNaFet avec la création originale Rouge de Mars, écrite par Léonie Youmba et portée sur scène par deux comédiennes toutes en nuances, l’auteur elle-même et Homal Nguéalbaye. La pièce « Le Cercle au féminin », de Moussa Konaté, jouée par la troupe Kadjia Kossi regroupe elle aussi sur scène des comédiennes audacieuses qui portent haut et fort les couleurs du féminisme africain.

JPEG JPEG

Découvrez le reportage d’Africa24 sur la pièce Le Cercle au féminin

La conférence « Le regard des femmes photographes tchadiennes » s’est tenue le 6 mars à l’Institut français du Tchad. Les photographes tchadiennes Esther Nadjita et Salma Khalil ont témoigné de leur parcours et formations en Allemagne, mais aussi des difficultés et perspectives pour les nouvelles générations d’artistes.

Par ailleurs, l’Ambassade de France au Tchad a mis l’ouvrage « Portraits de femmes tchadiennes » à disposition sur son site internet afin qu’il soit téléchargeable par tous. Le 8 mars a été également l’occasion de partager l’exposition des portraits avec l’école de l’Académie Royale ainsi qu’avec l’hôtel le Hilton de N’Djamena. Les créatrices de l’ouvrage ont également donné une conférence à l’Institut supérieur de formation professionnelle polytechnique, accompagnées d’Hindou Oumarou Ibrahim.

JPEG JPEG

JPEG JPEG

JPEG

Enfin, huit hommes tchadiens ont accepté de se livrer au jeu des questions/réponses en vidéo pour nous parler de la représentation du 8 mars dans leurs esprits, les conditions de la femme et les icônes féminines qui les ont marqués dans leur parcours personnel ou professionnel.

Dernière modification : 21/03/2018

Haut de page