Kanza, commerçante et retournée de la République Centrafricaine

« Mariée de force à tout juste treize ans, je suis vite devenue mère de cinq enfants. Femme au foyer, je voulais travailler et c’est comme cela que j’ai commencé à vendre des jus, des glaces et de la bouillie à proximité de ma maison. Hélas, j’ai perdu très tôt mon mari et j’ai dû redoubler d’efforts pour subvenir aux besoins de toute la famille. Je vendais de l’huile, du miel et du parfum entre la République centrafricaine et le Tchad.

Puis la guerre a éclaté.

La panique a envahi toute la population et les mouvements de foule ont divisé plusieurs familles dont la mienne. Après avoir fui la RCA pour le Tchad, c’est à N’Djaména que j’ai pu retrouver mes enfants. Arrivée au camp au sud du Tchad, je n’avais de choix que de vendre la moitié de nos rations de nourriture pour pouvoir me relancer dans le commerce.

Aujourd’hui j’ai repris mes activités entre le sud du pays et le Cameroun. Pour le moment, je compte me battre pour vivre avec mes enfants et leur fournir de quoi vivre. »

Photo : Salma Khalil / Texte : Ache Coelo

Dernière modification : 05/09/2019

Haut de page