L’Institut français du Tchad rouvre ses portes !

L’Institut français du Tchad (IFT) a rouvert ses portes au public cette semaine. La saison culturelle 2020-2021 a été lancée lors d’une cérémonie le mardi 29 septembre au soir en présence de l’Ambassadeur de France au Tchad, Bertrand Cochery.

Quatre agents tchadiens œuvrant pour l’IFT depuis plus de vingt ans ont été à cette occasion décorés de la médaille du travail française.

Ouverture de la saison culturelle 2020/2021

Discours de l’Ambassadeur de France au Tchad, Bertrand Cochery © Ambassade de France au Tchad

L’Ambassadeur de France, Bertrand Cochery, le directeur de l’IFT, Judikael Regnaut et son directeur délégué, Pierre Muller ont procédé lors de la cérémonie à l’inauguration des travaux de l’Institut et au lancement de la saison culturelle 2020-2021.

L’IFT, qui a progressivement repris cette semaine ses activités dans le respect d’un strict protocole sanitaire et d’une limitation du nombre de participants (réouverture de la médiathèque, reprise des contes, cafés philos, club RFI, etc.), organisera ses premiers concerts les vendredi 2 et samedi 3 octobre à partir de 18h, avec une programmation reggae.

« C’est la vocation de l’IFT d’agir aux côtés des artistes et de construire avec eux des ponts entre nos pays – la France le Tchad - entre les cultures. La programmation du dernier trimestre 2020 vous donnera une très belle image de la musique tchadienne. Sont programmés en octobre novembre à l’IFT les artistes confirmés : Cidson, Daison, Mawndoe, Geneviève. Mais aussi des jeunes : Omarson, M’Res, Masood et bien d’autres  », a informé le directeur délégué, Pierre Muller.

Le directeur de l’IFT, Judikael Regnaut est lui revenu sur les travaux réalisés lors de la période de fermeture liée au Covid-19 pour « donner un écrin digne à la fois des artistes et du jeune public  » et a tenu à remercier les partenaires Makila, TIGO, CAP construction et IMMO Solutions.

L’Ambassadeur de France, Bertrand Cochery s’est adressé en premier chef aux artistes et à la jeunesse tchadienne, « la vocation de l’IFT à épauler l’émergence des artistes tchadiens s’en est trouvée réaffirmée en cette période ainsi que dans la perspective de la saison culturelle Africa 2020, décalée en raison de la pandémie. (...) Je voudrais lancer un appel à la jeunesse tchadienne, aux artistes tchadiens dont le rôle a été déterminant. Nous voulons demain être à vos côtés ici à l’IFT et dans tous les autres lieux où vit et vivra la création ».

La soirée s’est clôturée par un concert de l’artiste Abdulaye N’Derget en trio acoustique.

Concert de l’artiste Abdoulaye Nderguet © Ambassade de France au Tchad

Découvrir la programmation culturelle de l’IFT sur sa page Facebook
S’abonner à la lettre d’information de l’IFT

Décoration de quatre agents de l’IFT de la médaille du travail française

L’Ambassadeur de France au Tchad a remis aux quatre agents de l’IFT Dembal Sombaye, Oumar Guidaoussou Dingaidi, Touda Daidamou et Célestin N’Djekoula la médaille du travail française pour récompenser leurs années de travail au service de l’Institut, en présence de leurs proches.

Entrés à l’IFT il y a plus de vingt ans, ils exercent les professions de technicien son et lumière, de gardiens ou encore de documentaliste. Deux d’entre eux ont pu bénéficier de mobilités internes grâce à la réalisation de stages en France. Dembal Sombaye, qui a débuté comme gardien, est aujourd’hui technicien son et lumière. Célestin N’Djekoula, qui exerçait précédemment la profession de bibliothécaire, est maintenant documentaliste et responsable de la salle de documentation et de recherche, très utilisée par les étudiants et les lycéens.

Quatre agents de l’IFT décorés © Ambassade de France au Tchad

Dernière modification : 14/10/2020

Haut de page