La France octroie 197 000 €, soit environ 130 millions F CFA, à l’ONG tchadienne ACHDR

L’Ambassadeur de France au Tchad, Bertrand Cochery et le représentant de l’Association pour l’Action Humanitaire et le Développement Durable (ACHDR), Idriss Abdelkerim Foudoussia, ont signé le lundi 27 juillet 2020 une convention d’un montant de 197 000€, soit environ 130 millions francs CFA, à l’ONG dans les locaux de l’Ambassade de France.

Le projet soutenu, qui vise à renforcer la résilience des communautés affectées par les crises de la secte Boko Haram et la Covid-19 dans la province du Lac, est financé par le Centre de Crise et de Soutien du Ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères.

Le représentant de l’ACHDR, Idriss Abdelkerim Foudoussia et l’Ambassadeur de France au Tchad, Bertrand Cochery © Ambassade de France au Tchad

Ce financement permettra à l’ONG de poursuivre son travail de réponse aux besoins humanitaires, avec, pour cibles prioritaires, les ménages les plus vulnérables. Il vise plus particulièrement à :

  • vulgariser et faire respecter les mesures de prévention contre la Covid par les populations ;
  • accroître les revenus des femmes et des jeunes, à travers l’appui aux initiatives socio-économiques génératrices de revenus ;
  • renforcer les capacités d’action des communautés, pour une résilience accrue des populations.

« La région du Lac Tchad est confrontée à des crises multiples. Il est indispensable, d’autant plus dans le contexte actuel, de renforcer nos appuis dans la région. Nous sommes heureux de le faire avec cette subvention à l’ACHDR, structure qui a déjà prouvé sa capacité à mobiliser et faire monter en puissance différents groupes, notamment les femmes », a indiqué l’Ambassadeur de France au Tchad.

Le représentant de l’ONG ACHDR a vivement remercié l’Ambassade pour son appui « à cette jeune structure ». « Cette subvention vient consolider notre action dans la région. La région du Lac constitue en effet la zone où notre association à générer le plus de résultats », a-t-il ajouté.

800 ménages, dont 675 organisés en 45 groupements composés des femmes et des jeunes, seront prioritairement ciblés par le projet, soit au total 5 600 personnes. Les bénéficiaires indirects du projet sont estimés au total à plus de 18 600 personnes.

Créée en 2014 à Goz-Beida, l’ONG tchadienne ACHDR œuvre à la prévention et à la gestion des conflits, afin de consolider la paix sociale. Actuellement présente dans neuf provinces du Tchad, l’association apporte notamment assistance aux populations affectées par les crises humaines et les catastrophes naturelles, initie et soutient les initiatives contribuant au renforcement de la résilience des communautés et au développement local.

Dernière modification : 14/09/2020

Haut de page