Lancement des sélections nationales du concours international Génies en herbe OHADA

Les sélections nationales du concours international génies en herbes OHADA (CIGHO) ont été officiellement lancées samedi 24 octobre en présence de représentants de l’Ambassade de France et du Ministre de la Justice et des droits humains.

Ce processus a pour objectif la sélection des jeunes juristes tchadiens qui seront amenés à représenter le Tchad lors de la 12eme édition du concours de plaidoirie en droit OHADA qui se tiendra pour la première fois au Tchad en juin 2021. L’objectif du CIGHO est de promouvoir et vulgariser le droit OHADA en milieu universitaire pour préparer les experts de demain et remédier au manque ou à l’insuffisance des cadres d’expression de ce droit dans les universités et grandes écoles de l’espace OHADA. Le droit communautaire OHADA touche à tous les domaines du droit commercial et du droit des affaires. Il mérite donc d’être mieux connu, divulgué, maîtrisé, car il constitue un vecteur de progrès économique et social. Bien appliqué, il favorise les investissements en Afrique en permettant une sécurisation du monde et du droit des affaires de nature à permettre l’essor des investissements et des activités économiques, moteurs du développement. Il s’inscrit dans la tradition du droit continental, marqué par un pluralisme linguistique et culturel.

Le Centre d’Animation du Droit OHADA du Tchad (CADOT) est chargé de l’organisation des sélections nationales et du concours international. Depuis sa création en 2015, il contribue, avec l’appui financier et matériel du service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France, à la vulgarisation et à la diffusion du droit OHADA au Tchad.

Dernière modification : 26/10/2020

Haut de page