Lancement des travaux pour lutter contre les inondations et améliorer les conditions de vie à N’Djamena

Le 11 mai 2021, moins d’un mois et demi après la signature de la convention de financement, l’Ambassadeur de France au Tchad, Bertrand Cochery, et le Directeur de l’AFD, Olivier Cador, participaient au lancement officiel des travaux en présence du Maire de la ville de N’Djamena, de la Ministre des Affaires Foncières, du Développement de l’Habitat et de l’Urbanisme, du Gouverneur de la ville de N’Djamena et des maires de plusieurs arrondissements.

Le 11 mai 2021, moins d’un mois et demi après la signature de la convention de financement, l’Ambassadeur de France au Tchad, Bertrand Cochery, et le Directeur de l’AFD, Olivier Cador, participaient au lancement officiel des travaux en présence du Maire de la ville de N’Djamena, de la Ministre des Affaires Foncières, du Développement de l’Habitat et de l’Urbanisme, du Gouverneur de la ville de N’Djaména et des maires de plusieurs arrondissements.

JPEG

Ce projet, d’un montant d’1,5 M€ (soit environ un milliard de francs CFA) réalisé en coopération avec les équipes de l’AFD, de la Mairie de N’Djamena et de l’entreprise SATOM vise à améliorer les conditions de vie des 500 000 habitants vivants dans les 7ème, 8ème et 10ème arrondissement de la capitale en réduisant les inondations pendant la saison des pluies. Il permet également de réduire l’exposition des populations aux risques de maladies hydriques et infectieuses grâce à la réduction des eaux stagnantes. Enfin, ce projet assure la poursuite des activités économiques dans les quartiers concernés et réduit les impacts matériels et financiers des inondations.

JPEG

Le financement apporté par l’AFD pour permettre ces travaux illustre la qualité du partenariat, ancien et durable, entre l’Agence et la ville de N’Djamena.

JPEG

Cependant, conscients que les besoins en eau augmentent avec l’accroissement de la population de la capitale, la France, l’Union européenne et les Pays Bas soutiennent un nouveau projet pour permettre la réhabilitation et l’extension du réseau d’eau potable de N’Djamena, d’un montant total de 60 M€ (soit environ 40 milliard de francs CFA) en soutien à la Société tchadienne des eaux.

Dernière modification : 12/05/2021

Haut de page