Lancement du projet FSPI Tech4Tchad

Le projet FSPI TECH4TCHAD, financé par l’Ambassade de France au Tchad et mis en œuvre par l’association Simplon.co Afrique, en partenariat avec Wenaklabs, ChadInnovation, l’Université de Ndjamena et l’Institut pour la Recherche et le développement (IRD) a été officiellement lancé le vendredi 25 juin à la Maison de la Femme.

Le projet FSPI (fond de solidarité prioritaire innovant) TECH4TCHAD, financé par l’Ambassade de France au Tchad et mis en œuvre par l’association Simplon.co Afrique, basée à Dakar, en partenariat avec les acteurs de l’écosystème numérique et entrepreneurial tchadien Wenaklabs, ChadInnovation, mais également l’Université de Ndjamena et l’Institut pour la Recherche et le développement (IRD) a été officiellement lancé le vendredi 25 juin à la Maison de la Femme par le Ministre des postes et de l’économie numérique, Idriss Saleh Bachar et l’Ambassadeur de France au Tchad Bertrand Cochery, en présence des Ministres en charge de l’enseignement supérieur et de la jeunesse et du Président de simplon.co, Frédéric Bardeau.

JPEG

Créer des perspectives d’emploi inclusifs et durables dans le numérique

Ce projet, d’un montant de 800 000€ et d’une durée de deux ans, vise à contribuer au désenclavement numérique du Tchad et à l’inclusion économique et sociale des populations éloignées de l’emploi et du numérique, en particulier les jeunes et les femmes. Il se développe en complémentarité avec le projet TECH4SAHEL, mis en œuvre au Burkina-Faso, au Mali et au Niger.

Prévu pour débuter ses activités en septembre, il consistera principalement en l’organisation, à Ndjemana, de sessions longues de formations qualifiantes et diplômantes aux métiers techniques du numérique et aux compétences du XXIème siècle à destination des jeunes afin de faciliter leur insertion professionnelle, et notamment dans le monde de la recherche.

Au Tchad, nombre d’offres d’emploi liées aux métiers en tension du numérique restent non pourvues faute de ressources humaines bien formées et répondant aux exigences du marché local. Les entreprises ont de réels besoins, notamment dans les métiers en tension du numérique, mais peinent souvent à identifier les bons profils.

Lutter contre le chômage des jeunes

Il contribuera à la création de perspectives inclusives et durables pour la jeunesse tchadienne, permettant ainsi aux populations éloignées de l’emploi d’acquérir les compétences pour s’insérer durablement dans le monde professionnel (soit par l’emploi, soit par l’auto-emploi) et aux organisations des territoires de contribuer au développement économique et à l’innovation.

Ce projet, démarche innovante, coopérative et inclusive a pour objectif de montrer que l’innovation et les technologies numériques peuvent utilement contribuer à résoudre la question du chômage des jeunes diplômés via 2 principaux piliers :

  1. des formations professionnalisantes et certifiantes qui donnent accès à un nouveau marché ;
  2. des dispositifs d’accompagnement vers l’entrepreneuriat et l’innovation numérique.

Promouvoir la parité femme-homme dans le numérique

Une attention particulière sera portée aux femmes, bien souvent davantage pénalisées et éloignées des compétences numériques fondamentales. Au-delà d’un certain nombre de rôles modèles entrepreneures, la grande majorité d’entre elles ne profitent pas des opportunités qu’offre le numérique. Elles bénéficieront ainsi d’actions de sensibilisation et de préqualification ciblées. Ces activités viseront également re-mobiliser les publics les moins représentés dans le numérique et dans l’entrepreneuriat pour susciter des vocations et leur permettre d’agir comme acteur de développement

Soutenir l’entrepreneuriat

Enfin, dans la lignée des actions déjà entreprises par l’écosystème numérique et entrepreneurial tchadiens, notamment la Maison de la Petite Entreprise, le projet aura pour objectif d’outiller et fédérer les acteurs locaux, afin de construire un environnement propice à l’entrepreneuriat numérique, à la collaboration entre acteurs et à la diffusion d’innovations numériques pour les objectifs du développement durable.

Comment candidater ?

Des appels à candidature seront lancés tout au long des deux années du projet auprès des jeunes et des femmes pour recruter les participants à ces sessions de formation, longues et courtes. Ces derniers seront sélectionnés sur la base de tests et d’entretiens menés les équipes pédagogiques de Simplon.co et ses partenaires au Tchad.

Dernière modification : 02/07/2021

Haut de page