Le Grand prix littéraire national récompense Zakaria Fadoul Khidir à titre posthume

La remise du Grand prix littéraire du Tchad a eu lieu le 30 novembre à la Bibliothèque nationale de N’Djamena, dans le cadre de l’édition 2019 du mois du livre et de la lecture. Financé par l’Ambassade de France au Tchad, ce prix a pour objectif de récompenser un écrivain tchadien pour sa production littéraire. Il a cette année été remis au professeur Zakaria Fadoul Khidir à titre posthume.

Samedi 30 novembre 2019, le Grand prix littéraire national a été attribué au professeur Zakaria Fadoul Khidir pour son engagement et sa contribution au rayonnement de la littérature tchadienne de langue française.

Décédé le 26 novembre dernier, cet universitaire et homme de lettres a au cours de sa carrière occupé différentes fonctions, notamment celles de professeur de linguistique et de littérature orale à l’Université de N’Djamena, de ministre de l’Enseignement supérieur ainsi que de recteur de l’université virtuelle du Tchad. Parmi ses œuvres les plus célèbres figurent Loi de moi-même (1989), Les moments difficiles (1998), Anthropologie des populations tchadiennes : les Béri du Tchad (2016) et Violences et évènements au Tchad : une approche d’anthropologie politique (2017).

À travers la remise de ce prix, le comité a souhaité rendre hommage à la brillante carrière du professeur mais aussi adresser un message d’encouragement aux écrivains tchadiens, qui produisent dans un contexte difficile.

Ce prix, réceptionné par le fils de Zakaria Fadoul Khidir, a été remis par la Ministre tchadienne du Développement touristique, de la Culture et de l’Artisanat, Madeleine Alingué et par le Conseiller de Coopération et d’Action Culturelle, Judikaël Regnaut.

Dernière modification : 16/12/2019

Haut de page