Le Professeur Michel Brunet en visite à N’Djamena

La mission paléoanthropologique franco-tchadienne - MPFT - est une coopération scientifique entre le Centre national de recherche pour le développement (CNRD ex CNAR), l’Université de N’Djamena et l’Université de Poitiers. Elle a été créée en 1994 et est depuis lors dirigée par le Professeur Michel Brunet.

En 1995, cette Mission a découvert, dans le désert du Djourab, les restes de l’ancien hominidé Abel, vieux de 3 à 3,5 millions d’années. Elle fait alors prendre conscience à la communauté internationale que notre histoire s’enracine profondément en Afrique, et plus spécifiquement au Tchad. Scientifiquement, ce premier hominidé découvert à l’ouest du grand rift montre que la théorie de l’East Side Story alors en vigueur devait être réaménagée. Cette hypothèse sera confirmée par la découverte en 2001 de Toumaï, daté de 7 millions d’années.

Prêté à la France durant quatre années pour effectuer toute une série d’études, les restes de l’hominidé Abel ont été officiellement restitués au Centre national de recherche pour le développement – CNRD - lors d’une visite officielle du Professeur Michel Brunet et en présence du Ministre de la recherche et de l’enseignement supérieur, de l’Ambassadeur de France au Tchad et du Directeur du CNRD.

JPEG

JPEG JPEG

JPEG

Le Professeur Brunet a également profité de cette occasion pour présenter une conférence sur le thème « Nous sommes tous des Africains… hors d’Afrique tous des migrants  » en présence de nombreux visiteurs à l’Institut français du Tchad et au sein du Lycée français Montaigne de N’Djamena dans le cadre de la Semaine des lycées français du monde.

JPEG
JPEG JPEG

Dernière modification : 02/01/2018

Haut de page