Mariam, commerçante et retournée de la République centrafricaine

« Ma famille s’est installée en République centrafricaine
peu après ma naissance. Après le décès de ma mère, j’ai
récupéré la gestion de son commerce. Les ventes de café,
de sorgho et de vêtements généraient de gros bénéfices.
Le conflit qui a éclaté en RCA a mis la ville à feu et à sang.
C’était le chaos total, je crois que ce fût l’année la plus
sombre de ma vie. Il n’était plus question pour moi et
ma famille de rester ici. Je devais revenir dans mon pays
d’origine où je ne connaissais personne. Sans nouvelles
de mon époux, je me suis installée au camp de Zaphay
avec mes enfants. Je suis devenue la déléguée d’un bloc
du camp. Mon rôle consiste à distribuer les vivres et
répertorier les besoins des habitants. En parallèle, je
vends dans le camp des marchandises récupérées chez un
grossiste. Je dois me battre tous les jours pour éduquer et
nourrir mes enfants. Je ne sais pas si mon mari reviendra
un jour, au fond de moi je garde toujours cet espoir. »

JPEG

JPEG

Dernière modification : 07/08/2018

Haut de page