Nicole Memti, thanatopractrice

Nicole Memti, thanatopractrice

« Mon travail depuis dix ans consiste à restaurer l’apparence des corps et à assurer leur conservation avant de les rendre à la famille ou aux pompes funèbres. J’y suis arrivée par hasard, en intégrant l’école de santé, où je disais à mes collègues que je voulais travailler à la morgue. Je me dis souvent que si jamais je devais mourir, j’aimerais que quelqu’un comme moi s’occuper de mon cadavre. Je n’éprouve aucune répulsion ou dégoût face au corps dont je m’occupe et j’ai pourtant vu des collègues démissionner car ils n’en pouvaient plus, notamment face à certains corps méconnaissables. Mais si tout le monde refuse de le faire qui le fera ? J’exerce un métier très prenant, je peux être appelée à n’importe quelle heure du jour et de la nuit, et je ne sais jamais à quoi m’attendre. J’aime ce que je fais et j’en suis fière. »

JPEG

JPEG

Dernière modification : 02/01/2018

Haut de page