Patricia, tradipraticienne

« Je suis divorcée et mère de six enfants dont je m’occupe seule depuis quelques années. Même si je vis aussi d’autres activités, mon métier consiste principalement à travailler sur des plantes médicinales ou des éléments d’origine animale, minérale pour guérir tout type de maladies. Ma grand-mère était une tradipraticienne et avait un don pour guérir les malades. Depuis sa mort, ses secrets nous sont transmis de mère en fille. Ce métier me permet de venir en aide à mon prochain et je n’impose pas de prix après une prestation, tout ce que je perçois est symbolique. La saison des pluies est plus difficile car les routes sont impraticables et rendent impossible la cueillette. Mes enfants ne s’intéressent pas vraiment à mon métier, ils veulent plutôt faire des longues études, et ils ont toute ma bénédiction et mon soutien pour réussir. »

Photo : Salma Khalil/ Texte : Ache Coelo

Dernière modification : 06/05/2019

Haut de page