Projets d’accès à l’eau et à l’assainissement au Tchad avec des communes françaises

Des groupements de communes françaises mobilisées avec des agences de l’Eau pour le financent des projets d’accès à l’eau et à l’assainissement au Tchad.

En France, une loi de 2005 nommée loi Oudin-Santini, favorise la mobilisation de financements pour des actions de solidarité internationale. Elle permet aux collectivités territoriales françaises (communes, départements et régions) et à leurs groupements (syndicat d’eau et/ou d’assainissement, communautés de communes, communautés d’agglomération, communauté urbaines, métropoles...) ainsi qu’aux 6 Agences de l’Eau de mobiliser jusqu’à 1% du montant de leur budget eau et/ou assainissement en faveur d’actions de solidarité dans ce domaine dans les pays du Sud. Ce dispositif du 1% eau a récemment été étendu au secteur des déchets (1% déchets) et à l’énergie (1% énergie).

PNG

La Communauté Urbaine du Grand Poitiers finance à travers ce mécanisme les projets menés par deux associations basées à Poitiers : Initiative Développement (ID) et l’Association Poitiers Moundou (APM). Depuis 2013, Grand Poitiers a subventionné à hauteur de 355 000 € les projets d’ID et à hauteur de 95 000 € les projets d’APM. Cette dernière association fonctionne qu’avec des bénévoles sur Poitiers et œuvre uniquement pour Moundou, tandis que ID a une structure d’ONG et est présente dans plusieurs pays.

Lorsqu’une collectivité mobilise des fonds à travers le dispositif Oudin - Santini, il est fréquent que l’Agence de l’eau du bassin hydrographique sur laquelle elle se situe cofinance les projets. C’est ainsi que l’Agence de l’Eau Loire Bretagne a versé depuis 2013 respectivement à ID et APM des subventions de 611 000 € et 29 500 € pour leurs projets d’accès à l’eau et à l’assainissement menés essentiellement sur Moundou. La métropole de Bordeaux a aussi contribué aux projets d’ID à hauteur de 50 000 € auxquels s’est ajouté un cofinancement du même montant de l’Agence de l’Eau Adour Garonne.

PNG

PNGLes financements ont permis à ID d’améliorer l’accès à l’assainissement à Moudou en particulier à travers la création d’un "sanimarket" (appui à l’émergence d’une offre commerciale locale de latrines de qualité) et à travers la formation des acteurs de la filière assainissement et la sensibilisation des populations. Les projets d’APM sont plus modestes que ceux d’ID et ont majoritairement concernés le financement d’équipements d’eau et d’assainissement dans les écoles et centres communautaires.

L’appui financier de l’Agence de l’Eau Adour Garonne à l’ONG française Eau Vive permet la réalisation d’un projet d’appui à l’amélioration du service public de l’eau sur Pala. Cette agence participe à hauteur de 200 000 € au financement du projet Eau-Pala (1,2 million d’euros) dont la moitié du financement est assurée par l’Agence Française de Développement.

Informations complémentaires sur la loi Oudin Santini : https://www.pseau.org/fr/1pourcent

Dernière modification : 10/07/2018

Haut de page