Remise de matériel médical au service de santé des armées tchadien dans la lutte contre la pandémie de Covid-19

Avec la crise de Covid-19, le ministère en charge de la Défense nationale, la Sécurité, les Anciens combattants et victimes de guerre est, une fois de plus, en première ligne aux côtés des autres structures hospitalières nationales.

La France apporte son soutien au Tchad dans la lutte contre le terrorisme mais également dans cette autre guerre, celle contre le coronavirus, qui touche civils et militaires.

Dans ce cadre, l’Ambassadeur de France, Bertrand Cochery a remis au Chef d’État-major 1er adjoint des armées tchadiennes ce jeudi 28 mai 2020 un don de matériels techniques destinés à équiper les blocs opératoires et le service de réanimation de l’hôpital militaire d’instruction (HMI) de N’Djamena.

Ce don de respirateurs, d’extracteurs d’oxygène, d’appareil de monitorage cardiovasculaire et respiratoire, de scialytique mobile ainsi que d’équipements permettant la permanence des soins pour cet hôpital de référence des militaires tchadiens et de leurs familles est le fruit de la coopération militaire française.

Grâce à l’appui conjugué de la Direction de la coopération de sécurité et de défense (DCSD) du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et de l’État-Major des armées françaises, le directeur du service de santé tchadien et les équipes chirurgicales du HMI bénéficient désormais de matériels adaptés pour faire face à l’épidémie de Covid-19 mais également pour soigner les soldats blessés au combat.

L’Ambassadeur de France a rappelé qu’au-delà des matériels, la fraternité d’arme franco-tchadienne se traduit également par l’appui permanent d’un infirmier anesthésiste militaire, expertise rare mise à disposition des armées tchadiennes.

Dernière modification : 09/06/2020

Haut de page