Coopération décentralisée entre la ville de Poitiers et la ville de Moundou

Une délégation de la ville française de Poitiers a effectué une mission à Moundou du jeudi 18 au lundi 22 mai 2017.

Elle était composée d’une élue et de trois cadres municipaux : Mme Jacqueline Gaubert, adjointe au Maire de Poitiers déléguée à la vie des quartiers, aux budgets participatifs et à la citoyenneté, M. Bruno Pinzauti, Directeur adjoint attractivité et développement économique, M. Etienne Royer, chargé de mission au sein du service solidarité/cohésion locale, Mme Laure Juanchich, chargée de mission relations internationales. M. Emmanuel Parent, conseiller technique SCAC auprès de la Direction Générale de la Décentralisation du Ministère de l’Administration du Territoire et de la Gouvernance Locale, a accompagné la délégation.

JPEG - 80.6 ko
Réunion impliquant différents acteurs communaux et associatifs pour échanger sur le thème de la participation citoyenne dans la gestion communale Crédit photo/SCAC (JPEG - 80.6 ko)

Les villes de Poitiers et de Moundou ont signé un accord de jumelage-coopération en octobre 1990. De très nombreuses actions ont été menées ces 30 dernières années à travers les bénévoles de l´Association Poitiers-Moundou (APM) basée à Poitiers et de l´Association des Amis de Moundou-Poitiers (AAMP) basée à Moundou. Le dynamisme de ces deux organisations de la société civile poitevines et moundoulaises a largement contribué à maintenir ce jumelage. Ces deux associations interviennent principalement dans l’éducation, la santé, l’hygiène-eau-assainissement et la promotion des femmes dans le développement.

JPEG - 125.6 ko
Visite de projets sur le terrain (ici, une pompe à motricité humaine) Crédit photo/SCAC (JPEG - 125.6 ko)

Poitiers-Moundou constitue actuellement l’unique cas de coopération décentralisée encore active entre des collectivités territoriales française et tchadienne. La coopération entre les villes se fait aussi à travers les hôpitaux ; le Centre Hospitalier Universitaire de Poitiers et l’Hôpital Régional de Moundou entretiennent, depuis les années 1990, des relations étroites. Enfin, l’Université de Poitiers entretient depuis longtemps une collaboration fructueuse avec les acteurs universitaires tchadiens dans différents domaines dont le plus connu est la paléontologie (découverte du crâne de Toumaï en 2001 par la mission paléoanthropologique franco-tchadienne dirigée par le professeur Brunet de l’Université de Poitiers).

JPEG - 113.3 ko
Visite de terrain Crédit photo/SCAC (JPEG - 113.3 ko)

Des échanges entre autorités municipales ont eu lieu à différentes reprises mais sont restées plus limitées qu’entre les acteurs associatifs et hospitaliers. Dans le nouveau contexte de la décentralisation avec des équipes municipales élues dans 42 communes tchadiennes en janvier 2012, les échanges entre élus et techniciens des deux villes mériteraient de se développer.

JPEG - 75.7 ko
Réunion avec les membres de l’Association des Amis de Moundou-Poitiers (AAMP) Crédit photo/SCAC (JPEG - 75.7 ko)

L’appui de la ville de Poitiers en faveur des acteurs municipaux a été initié, par une subvention versée à l’association française Initiative Développement (ID) pour son nouveau programme de développement local sur Moundou intitulé "Komnand 2". Initiative Développement a son siège à Poitiers et est active pour l’appui au développement dans 7 pays dont le Tchad. Elle intervient à Moundou depuis 2004. Son équipe a facilité l’organisation de la mission. La délégation poitevine a pu prendre connaissance des activités menées ces 4 dernières années par cette association en partenariat étroit avec la Mairie de Moundou, sur financement de l’Agence Française de développement (AFD) et de l’Union Européenne. Les projets menés par les associations AAMP et APM ont aussi fait l’objet de visites.

La mission a enfin et surtout permis de nombreux échanges avec des représentants de la mairie de Moundou et les acteurs associatifs impliqués dans le développement de la ville sur le thème de la participation citoyenne. Poitiers et Moundou développent en effet, dans des contextes certes très différents, des actions visant à renforcer la participation des citoyens dans les prises de décisions locales. Il était donc particulièrement intéressant de pouvoir échanger sur ce thème, identifié comme un des axes, parmi d’autres, sur lequel les 2 communes vont pouvoir poursuivre leur coopération dans les prochaines années.

Dernière modification : 10/07/2017

Haut de page