Réunion annuelle des anciens élèves de l’ENA France

N’Djamena a accueilli pour la première fois du 29 juin au 1er juillet 2019 la réunion annuelle de la confédération internationale des associations françaises et étrangères des anciens élèves de l’ENA France. Plus d’une trentaine d’anciens élèves, venant d’une quinzaine de pays, se sont joints aux anciens élèves tchadiens pour dresser un bilan de leur action et mener une réflexion commune dans un contexte de réforme annoncée de l’ENA française.

JPEG - 348 ko
Photo de famille

Un colloque de haut niveau portant sur le capital humain au service du développement a été organisé samedi 29 juin, en présence de M. Bedoumra Kordje, ancien vice-président de la BAD et ancien Ministre des finances, du plan et du développement, Mme Mariam Mahamat Nour, Secrétaire générale du Gouvernement, Mme Hélène Lambatin, conseillère à la Cour suprême, M. Ali Haggar, Recteur d’HEC Tchad et M. l’Ambassadeur de France, Philippe Lacoste.

Les échanges entre panélistes, anciens élèves étrangers et actuels élèves de l’ENA Tchad, ont mis en avant l’importance stratégique du capital humain dans le développement d’un pays comme le Tchad et l’impératif d’une meilleure formation de la jeunesse, mais également des cadres administratifs.

Lors du cocktail offert à la Résidence de France en clôture de cette réunion, M. l’Ambassadeur de France, Daniel Keller, président de l’association française des anciens élèves et David Houndeingar, Ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation et Président en exercice de la confédération internationale, se sont réjouis de la qualité des liens noués et cultivés entre anciens élèves.

JPEG - 3.9 Mo
Cocktail à la Résidence de France

Signature d’un accord de partenariat entre ENA françaises et tchadiennes

Un accord de partenariat a été signé le lundi 1er juillet entre les Écoles nationales d’administration du Tchad et de France. Cet accord a pour objectif de développer un partenariat institutionnel dynamique et durable entre les deux écoles afin de renforcer les capacités et les compétences des cadres de l’administration publique tchadienne.

Avec cet accord, l’ENA-Tchad renforce également son rôle d’appui aux actions de l’ENA-France à destination d’écoles d’administration publique sur le continent africain.

JPEG - 4 Mo
Signature à l’ENA-Tchad

Près de quarante anciens élèves tchadiens des cycles de l’ENA et des IRA

L’Ambassade de France, en lien avec l’École nationale d’administration de France, organise chaque année le concours d’entrée aux cycles de l’ENA et des IRA (Instituts régionaux d’administration) et attribue deux bourses annuelles aux lauréats. Depuis 1994, 38 tchadiens ont ainsi été formés dans ses cycles longs et courts notamment à l’ENA de Strasbourg et dans les IRA de Bastia, Metz ou Lyon.

Retrouvez ici le portrait vidéo de Mme Naoura Te-Iabe, ancienne élève de l’IRA de Metz (2019)

Témoignage de M. Augustin Gongtar, élève tchadien de l’ENA, CIP Promotion Denis Mukwege (2018-2019)

Après mes études à l’université de Bangui, j’ai intégré la fonction publique du Tchad en 2008 en qualité de sociologue certifié au sein du ministère de l’Action sociale, de la Solidarité nationale et de la Famille. J’ai bénéficié du programme de bourse universitaire Japon Banque mondiale, pour faire un Master en sciences sociales et humaines, mention territoires et sociétés, aménagement et développement, à Montpellier SupAgro en 2012.

J’ai assumé de hautes fonctions au sein de l’administration centrale et territoriale tchadienne, notamment comme Conseiller du Premier Ministre chargé de la décentralisation et de l’aménagement du territoire entre 2014 et 2016 ou bien Préfet du département de la Nya Pendé, province du Logone oriental entre 2016 et 2017.

Je fais partie des 30 élèves étrangers du cycle international de perfectionnement qui suivent la scolarité à l’ENA avec les élèves français, promotion Denis Mukwege (2018-2019), par le biais du financement du gouvernement français à travers son ambassade au Tchad. On aurait pensé à un choc de cultures et de valeurs entre les internationaux issus de 23 nationalités et les français, mais nous sommes unis dans la diversité grâce aux échanges d’expériences professionnelles et aux journées de cohésion instituées par l’ENA.

Mon parcours à l’ENA m’a permis de développer de nouvelles compétences dont mon pays a besoin en matière d’analyse et de conduite des politiques publiques, de réforme de l’État, de gestion et de maîtrise des crises, d’innovation et de modernisation des services publics, de management interculturel, d’élaboration et de gestion du budget de l’État.

À la fin de la formation, je reprendrai service dans mon ministère d’origine et réfléchirai avec l’ensemble des acteurs du développement et de la mise en œuvre du design des politiques publiques.

Dernière modification : 17/07/2019

Haut de page