Sackine, artisane malvoyante

« Avant d’être malvoyante, j’étais en parfaite santé. À l’époque, j’avais un champ mais ma vie s’est brutalement arrêtée car je n’avais plus la force physique pour travailler.

J’ai ensuite intégré une association de malvoyants qui a pour objectif d’opérer des personnes comme moi. Mais mon opération n’a pas réussi.

J’ai intégré le groupe et je me suis rendue utile en confectionnant des éventails. Je vends les produits que je confectionne et c’est grâce à cela que je paye la scolarité de mes enfants. Je travaille avec d’autres femmes qui ont le même handicap et nous nous entraidons mutuellement. Le plus passionnant est quand je fabrique des fleurs à base de produits recyclés avec l’appui des femmes voyantes, qui s’occupent de la peinture.

Je ne dois pas me décourager car pour moi, dans la vie, tout est prédestiné et écrit ».

Photo : Salma Khalil / Texte : Ache Coelo

Dernière modification : 26/09/2019

Haut de page