Sensibilisation sur les dangers de la migration clandestine

Une Journée de sensibilisation sur les dangers de la migration clandestine et les alternatives pour une migration légale s’est tenue le 7 décembre 2020 dans la commune de Kalaït (commune de Mourtcha, province de l’Ennedi Ouest), en présence de l’ensemble des autorités civiles et militaires du département, des autorités traditionnelles et représentants des communautés résidant à Kalaït ainsi que de la population de la commune.

Cette Journée a été organisée dans le cadre des actions de coopération dans le domaine de l’immigration irrégulière, sur financement du Centre de crise et de soutien du ministère français de l’Europe et des Affaires Étrangères.

Journée d’information publique et de sensibilisation sur l’alternative pour une migration légale

Lors d’une première réunion, l’avocat Maître Robngar Martial a effectué une présentation sur les droits fondamentaux du citoyen puis a évoqué les dangers liés à la migration clandestine, les disparitions des clandestins ainsi que les maltraitances auxquelles ils sont soumis, avant d’exhorter les autorités à davantage de responsabilité face à ce phénomène grandissant.

Une seconde réunion, en présence du Sous-préfet de Kalaït et des autorités traditionnelles, a réuni l’ensemble des chefs de cantons de la Sous-préfecture de Kalaït ainsi que les 52 représentants des communautés résidants dans la ville de Kalaït. Le Directeur Pays de l’ONG ECHO MEDICAL a à cette occasion sensibilisé sur les méfaits de la migration clandestine et a souligné l’importance de cette journée comme « base » pour toucher les populations reculées. Il a enfin insisté sur la nécessité pour les migrants d’avoir des pièces d’identité, gages de leur sécurité.

Les autorités ont exprimé leurs satisfactions et leurs souhaits de voir ce type d’actions se reproduire, au sud et au centre du pays notamment, d’où viennent la majorité des migrants. Les participants ont quant à eux pu partager les difficultés auxquelles ils font face.

Enfin, une séance de sensibilisation s’est tenue au quartier Pays-Bas, où réside la majorité de ces migrants illégaux, en présence d’une grande partie de la population de la commune de Mourtcha. Les restitutions prochaines des chefs traditionnels et représentants des différentes communautés permettront d’augmenter davantage encore le nombre de personnes sensibilisées.

Dernière modification : 21/12/2020

Haut de page