Sephora Nadjimbaiye, Fondatrice de l’orphelinat Dieu Bénit

Sephora Nadjimbaiye, Fondatrice de l’orphelinat Dieu Bénit

« Ma vie a été très difficile mais elle a construit ce que je suis devenue aujourd’hui. Je ne voulais pas que d’autres enfants souffrent comme j’ai pu souffrir durant mon enfance. Cette fondation a vu le jour depuis 2012. Au départ je gardais les enfants chez moi avant de les installer dans les locaux de la fondation. Je suis très attentive aux profils des enfants du centre. Nous faisons des investigations et je récupère généralement des enfants venus des villages car ce sont eux les plus maltraités. Pour ces enfants, je suis une mère, une sœur, une amie sur qui ils pourront toujours compter. Ils grandissent jusqu’à l’âge de 18 ans avant de voler de leurs propres ailes s’ils le souhaitent. Mon rôle n’est pas de couper les liens avec les parents, mais au contraire de les réinsérer avec l’assurance qu’ils soient protégés. Aujourd’hui j’ai peur de devoir fermer la fondation car les donations se font rares mais ce qui est sûr c’est que je me battrai jusqu’au bout pour la maintenir au nom des droits de l’enfant. »

JPEG
JPEG

Dernière modification : 21/11/2017

Haut de page