Signature d’une convention de projet de renforcement du génie combat

Les forces armées et de sécurité tchadiennes sont exposées dans leurs opérations aux dangers des mines, des restes de guerre et des engins explosifs improvisés tant sur le territoire national qu’en opération extérieure. Les populations des zones à risques sont les premières victimes de ce danger. Le Tchad, avec l’aide de la France, a initié le renforcement de ses capacités dans le domaine de la lutte contre les engins explosifs improvisés (IED) et la sensibilisation des populations.

© Ambassade de France au Tchad

Le jeudi 2 juillet 2020, la convention de projet de « renforcement des capacités opérationnelles du bataillon de combat du génie de l’armée nationale tchadienne » a été signée entre l’ambassade de France et la direction centrale du génie militaire (DCGM).

Depuis 2019, le ministère de l’Europe et des affaires étrangères participe à ce projet au travers de la direction de la coopération de sécurité et de défense (DCSD) et du centre de crise et de soutien (CDCS). Le CDCS a ainsi débloqué une somme de 250 000€ (164 000 000 francs CFA) pour l’année 2019. Ce budget a permis de rénover l’infrastructure du centre d’instruction du génie, d’organiser la mise en formation des instructeurs et des spécialistes du déminage, et de soutenir la formation de base des sapeurs démineurs.

De son côté, la DCSD met à disposition un coopérant militaire auprès de la direction centrale du génie militaire pour l’accompagner dans l’organisation et la conduite de la formation des spécialistes.

L’effort budgétaire et humain renouvelé par la France en 2020 et 2021 permettra en particulier d’accompagner la DCGM dans le recrutement, la formation et l’équipement d’une nouvelle section de sapeurs démineurs au cours du deuxième semestre. Le projet permettra en outre le développement d’une capacité amphibie pour les équipes de déminage déployée sur le lac Tchad. Ainsi, elles pourront intervenir en toute saison et en tous points de la zone pour protéger les populations exposées aux mines et engins explosifs improvisés utilisés par les groupes terroristes.

© Ambassade de France au Tchad

Dernière modification : 13/07/2020

Haut de page