Conférence de presse sur les bourses de master et doctorat

M. Florent Aydalot, Premier conseiller à l’Ambassade de France au Tchad, a tenu une conférence de presse le 24 mai au sujet de la campagne de bourse du gouvernement français. Il était entouré de M. Abou Kamaté, Directeur adjoint de l’Institut français au Tchad, lequel abrite le bureau de Campus France, et de M. Jean-Guy Sarkis, attaché de coopération, en charge de l’enseignement supérieur, de la recherche et de la francophonie.

JPEG - 1.2 Mo
De gauche à droite : M. Abou Kamaté, M. Florent Aydalot, M. Jean-Guy Sarkis Photo SP/Ambassade

Au cours de cette conférence, les efforts tant qualitatifs que quantitatifs de l’Ambassade de France au Tchad pour la mobilité étudiante ont été présentés. Ces actions visent à renforcer les capacités au développement du pays. Les sujets suivants ont été abordés dans le détail :

- Les bourses de master et doctorat : Une campagne de bourse du Gouvernement français a été ouverte au début du mois d’octobre 2016 et vient de se clôturer le 30 avril 2017. Durant cette campagne, 397 dossiers ont été reçus pour des étudiants désireux de préparer un master 1 ou 2 ou un doctorat soit en France soit dans la sous-région. Parallèlement à cette procédure, l’Ambassade de France octroie aussi des séjours scientifiques de haut niveau post-doctoraux de 2 mois qui sont utiles soit pour préparer un article dans le but de renforcer les dossiers des personnes postulant aux qualifications du CAMES, soit pour préparer une habilitation à diriger des recherches en France. Cette année, la France octroie une vingtaine de nouvelles bourses de longue durée (master et doctorat) et une dizaine de séjours scientifiques de haut niveau sont également prévus.

- Les premières inscriptions dans un établissement français : Cette année aussi ont été traités environ 480 dossiers blancs, ce qui correspond à une première inscription dans une université française d’un étudiant tchadien désireux de se former en France à ses frais, la France n’octroyant des bourses qu’à partir du diplôme de master. La procédure pourra être améliorée par l’instauration d’un centre Campus France à procédure CEF qui permet de dématérialiser les dossiers, d’être mieux orientés, de faciliter les démarches y compris au niveau de l’octroi des visas pour les étudiants et de pouvoir suivre l’évolution du dossier en temps réel.

- Le réseau des anciens étudiants en France : l’Ambassade est en train d’ouvrir un espace France alumni pour tous les étudiants qui ont effectué tout ou partie de leurs études en France, boursiers ou non. Cet espace, outre de créer un réseau d’anciens ouvre de nombreuses opportunités dans le domaine professionnel mais aussi culturel.

Dernière modification : 02/06/2017

Haut de page