Une société française construira le premier dépôt national d’hydrocarbures

C’est une société marseillaise, PARLYM International, qui construira pour le compte de la Société des Hydrocarbures du Tchad (SHT), un dépôt national multiproduits. Situé à Djarmaya, en face de la raffinerie du même nom à une trentaine de km au nord de la capitale N’Djamena, cette installation moderne aura une capacité totale de 36 000 m3 avec 2 réservoirs de gasoil, 2 de jet A1 et 2 d’essence super, une réserve incendie de 4000 m3 et de multiples stations de chargement.

Le montant du contrat est de 19,75 millions d’euros et le délai d’exécution de 18 mois. Ce dépôt permettra au Tchad de disposer d’une réserve stratégique, d’assurer une meilleure gestion de la distribution des hydrocarbures raffinés sur l’ensemble du territoire, et de lutter contre la fraude.

Le première pierre de ce dépôt a été posée le 4 avril 2018 par le Président de la République, assisté pour l’occasion du directeur général de la SHT, M. Tahir Hamid Nguilin, et du directeur général de PARLYM, M. Olivier Tahon.

JPEG

PARLYM (pour PARis LYon Marseille) est un acteur majeur de l’ingénierie avec des compétences reconnues dans le domaine de l’énergie (pétrole, gaz, nucléaire), de la chimie, et de l’eau/environnement. Son offre de services s’étend de la conception jusqu’à la livraison clé en main ce qui est le cas du projet tchadien. Elle compte de nombreuses réalisations en Afrique centrale. La photo de couverture correspond, par exemple, à un dépôt pétrolier de 60000 m3 réalisé récemment par cette société à Yamassoukro (Côte d’Ivoire) pour le compte de la compagnie nationale PETROCI. PARLYM dispose de toutes les certifications internationales en matière environnementale.

Pour plus de renseignements consulter www.parlym.com

Dernière modification : 11/04/2018

Haut de page